Dimanche 15 septembre 2024 à 17h30

À partir de CHF 15.-

Billets disponibles en ligne, au guichet Migros ou sur place le jour du concert

Le style musical de Frank Martin, empreint d’un lyrisme intense, contraste nettement avec les tendances avant-gardistes de ses contemporains. C’est en 1950 qu’il compose les cinq Chants d’Ariel tandis que John Cage crée son quatuor in Four Parts. Les musiciens de Contrechamps et de la Zürcher Sing-Akademie offrent une rencontre improbable entre des compositeurs que tout oppose, mais qui, paradoxalement, délivrent un même message de simplicité.

PROGRAMME

CHRISTIAN WOLFF - Evening Shade, Wake up - pour chœur mixte a capella

FRANK MARTIN - Janeton, Petite église, Si Charlotte avait voulu - pour chœur d’hommes

CHRISTIAN WOLFF - Evening Shade, Wake up - pour chœur mixte a capella

MORTON FELDMAN - Projection I - pour violoncelle

FRANK MARTIN - Sonnet, Le Coucou, Ode, Le petit village - pour chœur de femmes, partiellement avec violoncelle

MORTON FELDMAN - Intersection IV - pour violoncelle

MORTON FELDMAN - Christian Wolff in Cambridge - pour chœur mixte a capella

FRANK MARTIN - Songs of Ariel

JOHN CAGE, String Quartet in Four Parts

Durée du concert : 1h15 sans entracte

Tout au long de sa carrière, Frank Martin a mis en musique des textes d’inspirations variées, allant des sonnets de Ronsard aux poèmes de ses contemporains. C’est le personnage d’Ariel, le célèbre génie qui tourbillonne autour de Prospero dans La Tempête de Shakespeare, qui lui a inspiré sa seule œuvre en langue anglaise, composée en 1950. Le compositeur y déploie des trésors d’imagination pour évoquer les profondeurs inquiétantes et les créatures oniriques de l’océan. Il intégrera plus tard ces éléments – dans leur traduction allemande classique – dans son opéra Der Sturm (La Tempête).

A l’époque où Frank Martin se passionne pour la pièce de Shakespeare, de véritables tempêtes agitent le monde de l’art, à Paris comme à New York. John Cage commence à écrire son quatuor in Four Parts dans le tumulte parisien, se plaignant de « ne pas trouver assez de temps pour être simple et tranquille » . Il en résultera une œuvre extrêmement contemplative, basée sur le la philosophie indienne des saisons, tellement importante pour lui qu’il écrira à son sujet : «  Cette pièce se présente comme l’ouverture d’une autre porte, et les possibilités implicites sont illimitées ». Peu de temps après, John Cage rencontrera Morton Feldman, Christian Wolff et d’autres artistes d’avant-garde avec qui il fondera l’École de New York. Ensemble, ils remettront en question la notion d’œuvre musicale, développeront des formes avant-gardistes où le hasard prendra une place prépondérante et inventeront de nouvelles notations musicales. Alors que le Quatuor in Four Parts est une des dernières œuvres de Cage à ne pas être entièrement aléatoire,  Projection I  pour violoncelle, composée la même année (1950) est la première œuvre indéterminée de Feldman.

Avec ce choix de pièces emblématiques, les musiciens de Contrechamps et les chanteurs de la Zürcher Sing-Akademie nous invitent à nous replonger dans l’atmosphère créatrice et bouillonnante des années 50, lorsque des compositeurs cherchant à s’affranchir à la fois du néo-classicisme et des standards du dodécaphonisme revenaient, avec des esthétiques radicalement différentes, à une certaine forme de naturel et de simplicité.

À partir de CHF 15.-

Billets disponibles en ligne, au guichet Migros ou sur place le jour du concert

Avec le soutien de:

Restez informé·e

Pour ne manquer aucune étape de l'Odyssée, inscrivez-vous! Vous recevrez toutes les infos directement sur votre courriel.

Espace presse

INFORMATIONS & ACCESSIBILITÉ

Pour toute information, et en particulier pour les personnes à mobilité réduite et accompagnantes, nous vous remercions de nous contacter à :

 accueil@odysseefrankmartin.ch ou par téléphone au 00 41 78 754 24 77

Guichet de la Migros

Migros Change Rive
Rue de Rive 20 – 1204 Genève
Du lundi au vendredi : 9h00-18h00
Samedi : 10h00-17h00

Migros Change MParc La Praille
Av. Vibert 32 – 1207 Carouge
Du lundi au vendredi : 9h30-18h00
Samedi : 10h00-17h00

Stand Info Balexert
Avenue Louis-Casaï 27- 1209 Genève
Du lundi au mercredi de 9h00 à 19h00
Jeudi de 9h00 à 21h00
Vendredi de 9h00 à 19h30
Samedi de 9h00 à 18h00

Zürcher Sing-Akademie

violon

La Zürcher Sing-Akademie, réputée pour sa polyvalence et sa flexibilité, se produit au plus haut niveau aussi bien en musique de chambre qu’en musique symphonique. Le chœur suisse collabore avec de nombreux orchestres éminents en Suisse et à l’étranger, et possède un vaste répertoire symphonique. L’ensemble présente aussi fréquemment des programmes a cappella et joue un rôle important dans la promotion des compositeurs suisses, tant historiques que contemporains.

La poursuite du développement du paysage choral est au cœur de ses priorités : la Zürcher Sing-Akademie commande fréquemment de nouvelles œuvres dont elle donne les premières représentations. Florian Helgath est chef et directeur artistique de la Zürcher Sing-Akademie depuis 2017. Depuis sa création en 2011, le chœur a collaboré avec de nombreux chefs, notamment Bernard Haitink, David Zinman, Daniel Barenboim, Sir Roger Norrington, Pablo Heras-Casado, Neeme Järvi, Giovanni Antonini, Paavo Järvi et René Jacobs.

Des tournées de concerts ont conduit la Zürcher Sing-Akademie en Allemagne, en Italie, en Israël, aux Pays-Bas, au Liban, à Taïwan, en Chine et dans de nombreuses villes européennes. Outre sa longue association avec le Tonhalle-Orchester Zürich, le chœur se produit régulièrement avec des ensembles de renom, tels que l’Orchestre de la Suisse Romande, le Musikkollegium Winterthur, le Kammerorchester Basel, le Musikkollegium Winterthur, le Luzerner Sinfonieorchester, la Hofkapelle München et l’orchestre baroque La Scintilla. Dans le cadre de projets communs avec le Freiburger Barockorchester, le chœur se produit dans les plus grandes salles de concert d’Europe, telles que la Philharmonie de Paris, la Kölner Philharmonie, l’Elbphilharmonie de Hambourg, la Philharmonie de Berlin et le Konzerthaus de Fribourg.

De nombreux enregistrements de l’ensemble ont été récompensés par des prix prestigieux. Les plus récents ajouts à sa discographie sont l’opéra « Der Freischütz » de Weber avec le Freiburg Baroque Orchestra pour Harmonia Mundi et le « Stabat Mater » de Haydn avec les Kammerorchester Basel pour le label Pentatone, tous deux sous la direction de René Jacobs. À l’automne 2023, un portrait du compositeur suisse Fritz Stüssi a été publié par la Zürcher Sing- Akademie chez Claves Records.

Florian Helgath

direction

Florian Helgath s’est imposé comme l’un des principaux chefs de chœur de la jeune génération. En tant que directeur artistique et chef du Chorwerk Ruhr et de la Zürcher Sing-Akademie, il a fait de ces ensembles des chœurs internationaux de très haut niveau, aussi bien dans le domaine de la musique a capella que dans celui des symphonies chorales. Florian Helgath a dirigé le Danish Radio Choir à Copenhague de 2009 à 2015, et le Via Nova Choir de Munich de 2008 à 2016. Il est régulièrement invité par le RIAS Kammerchor, le Chor des Bayerischen Rundfunks, le SWR Vokalensemble, le MDR Rundfunkchor, le Norwegian Soloists’ Choir, le Netherlands Radio Choir et le Flemish Radio Choir. Il a également travaillé avec des orchestres tels que l’Orchestre Gulbenkian de Lisbonne, l’Orchestre de chambre de Zurich, l’Orchestre symphonique d’Aarhus, l’Orchestre philharmonique du Danemark méridional, l’Orchestre symphonique de Stavanger, l’Orchestre philharmonique de Bruxelles, l’Orchestre symphonique d’Odense, le Münchner Rundfunkorchester, l’Orchestre de la WDR, les Orchestres symphoniques de Munich et de Bochum, les Orchestres philharmoniques de Dortmund et de Duisbourg, ainsi que l’Ensemble Resonanz.Dans le domaine de l’interprétation historique, il a réalisé des projets avec le Freiburg Barockorchester, l’Orchestra La Scintilla de l’Opéra de Zurich, Concerto Köln, l’Akademie für Alte Musik Berlin et le B’Rock Orchestra. Ses engagements l’ont conduit dans des salles de concert et des festivals majeurs tels que le Berlin Festspiele, le Schwetzingen Festspiele, le Bachfest Leipzig, les Donaueschingen Musiktage, l’Eclat Festival Neue Musik Stuttgart, le Thüringen Bachwochen, le BR Musica Viva, l’ION Nuremberg et en particulier à la Ruhrtriennale avec des interprétations d’opéras contemporains et de nombreux autres projets. La discographie de Florian Helgath comprend de nombreux albums très appréciés tels que Carré/Chorbuch avec ChorwerkRuhr sous le label Coviello Classics (Preis der deutschen Schallplattenkritik 2022), l’album Geistliche Gesänge avec des œuvres de J.S. Bach, Reger, Knut Nystedt avec le MDR Rundfunkchor (ICMA Award 2017) ou Da Pacem : Echo of the Reformation avec le RIAS Kammerchor et la Capella de la Torre (ECHO Klassik 2017).L’album du Requiem de Tigran Mansurian avec le RIAS Kammerchor et l’Orchestre de chambre de Munich chez ECM Records a été nommé pour un Grammy en 2018 (meilleure performance chorale). En octobre 2020, Florian Helgath a été nommé professeur à la Hochschule für Musik und Tanz à Cologne.

Florian Helgath a acquis sa première expérience musicale avec les Domspatzen de Regensburg et à la Hochschule für Musik und Theater de Munich. Michael Gläser, Stefan Parkman et Dan Olof Stenlund comptent parmi les professeurs qui ont eu une influence décisive sur son développement en tant que chef. Parmi les autres étapes importantes de sa carrière internationale, Florian Helgath fut lauréat de concours tels que le prix Eric Ericson 2006, le concours des jeunes chefs de chœur 2007 à Budapest et le forum des chefs de chœur de la radio bavaroise 2007.

Contrechamps

baryton-basse

Contrechamps est un ensemble de solistes spécialisé dans la création, le développement et la diffusion de la musique instrumentale des XXe et XXIe siècles. L’Ensemble s’engage à décloisonner et mettre en valeur la diversité des esthétiques et des acteur·ices de la scène contemporaine et expérimentale. Depuis plus de quarante ans, l’Ensemble Contrechamps collabore étroitement avec un grand nombre de compositeur·ices, de chef·fes et d’artistes. L’Ensemble met également en valeur ses musicien·nes titulaires dans leur talents spécifiques et multiples. Il développe des nouveaux formats de présentation : concerts installatifs et radiophoniques, laboratoires de recherche ou tournée virtuelle. Il propose une identité hybride entre orchestre et compagnie, adaptant son fonctionnement aux impératifs artistiques et aux propositions des créateur·ices. Reconnu pour son travail et invité des scènes internationales, Contrechamps fréquente de nombreux festivals et institutions et collabore avec de nombreux partenaires en Suisse et à l’étranger.

Martina Brodbeck

violoncelle

Martina Brodbeck est née à Bâle en 1976 et a étudié le violoncelle à l’Académie de musique de Bâle avec Thomas Demenga. Après avoir terminé ses études au Koninklijk Conservatorium Den Haag sous la direction de Michael Müller, elle a obtenu le diplôme de concert avec distinction de l’Académie de musique et de théâtre de Biel / Bern sous la direction de Conradin Brotbek.

Martina Brodbeck est violoncelliste solo de la Basel Sinfonietta, membre titulaire du Nouvel Ensemble Contemporain La Chaux-de-Fonds, de l’Ensemble Lémur avec Ingrid Karlen, piano et Matthias Würsch, percussion et dès 2020 de l’Ensemble Contrechamps Genève. Elle s’intéresse activement à la musique contemporaine et se produit dans diverses formations de musique de chambre (notamment l’ensemble Phoenix Basel, l’ensemble ö!, soyuz21 contemporary music ensemble zurich, et le Collegium Novum Zürich) en Europe, en Chine et aux États-Unis. Depuis 2013, Martina Brodbeck enseigne à la Freien Musikschule Zürich. Depuis 2017, elle travaille avec le percussionniste Fritz Hauser, qui l’a invité au Festival de Lucerne en 2018 pour un programme de duo improvisé.

Maximilian Haft

violon

Violoniste belgo-américain, Maximilian Haft vit en Europe depuis 2009. Musicien aux multiples facettes, il se spécialise dans l’interprétation de la musique contemporaine et l’improvisation. Il se produit tant sur des grandes scènes que dans des lieux plus intimes.

En tant que soliste, Maximilian Haft a joué et créé des concertos pour violon contemporain avec notamment l’Orchestre de Chambre de Genève, l’Ensemble Contrechamps et le Collegium Novum Zürich. Il a créé des œuvres de compositeurs tels que Samuel Andreyev et Dominique Schafer, et a travaillé en étroite collaboration avec Heinz Holliger, Oliver Knussen, Hans Zender, Beat Furrer, et Michael Gordon. Il s’est produit dans des festivals tels que les Donaueschinger Musiktage, Eclat-Festival Neue Musik Stuttgart, le festival Automne de Varsovie, le Festival Archipel, le Pori Jazz Festival, l’Umbria Jazz Winter à Orvieto (Italie), l’Edinburgh World Festival, et le Festival for New American Music à Sacramento. Il a participé à des résidences à l’Université de Stanford, à l’Université de Californie, à Berkeley et au Conservatoire Royal de Birmingham, et a été conférencier invité à La Manufacture à Lausanne et à la Haute école de musique de Genève.

Maximilian Haft a étudié au Conservatoire de musique de San Francisco avec Zaven Melikian et Wei He. Il est titulaire d’un baccalauréat en interprétation violonistique du New England au Conservatory of Music de Boston. Il est titulaire d’une maîtrise avec mention du Conservatoire royal de La Haye et a étudié avec Vera Beths. Il est actuellement doctorant au sein du programme de recherche artistique de l’Université de Leiden.

Rada Hadjikostova

violon

La violoniste Rada Hadjikostova est diplômée de l’Académie nationale de Sofia. Après avoir joué et étudié à travers le monde, en passant entre autres par Santiago de Chili, Würzburg et Paris, elle achève son cursus à la Haute École de Musique de Genève en obtenant le prix Adolf Neumann pour le meilleur diplôme soliste chez M.Karafilova et le postgrade en quatuor à cordes avec G.Takács.

Depuis toujours, elle se passionne pour la musique de chambre ce qui lui offre l’opportunité de travailler aussi avec N.Brainin, W.Levin, S.Devich et les Quatuors Bartók, Debussy et Ysaÿe. Fascinée par la musique contemporaine et expérimentale, Rada est co-fondatrice de l’Ensemble Vortex en 2005, dans lequel elle joue depuis. Récemment, elle intègre l’éclectique ensemble Fecimeo.

Hans Egidi

alto

La carrière d’Hans Egidi, musicien allemand installé depuis longtemps en Suisse romande, est placée sous le signe de la polyvalence, de la curiosité et de la passion pour la musique de chambre. Après ses études de violon à Hanovre et à Genève, il se perfectionne dans le domaine de la musique ancienne et contemporaine. Il devient membre de l’Ensemble Contrechamps, au sein duquel il découvre la pratique de l’alto et est depuis 2002 l’altiste du Quatuor Sine Nomine.

Il effectue de nombreuses tournées aux États-Unis, en Amérique latine et dans les pays de l’Extrême-Orient et se produit dans beaucoup de grandes salles et festivals européens (Wigmore Hall de Londres, Concertgebouw d’Amsterdam, Salle Pleyel de Paris, Auditorio Nacional de Madrid, Mozarteum Salzburg, Festival de Lucerne, Schubertiades de Schwarzenberg, Biennales du Quatuor à Paris).

Il enseigne l’alto et la musique de chambre aux Hautes écoles de musique de Lausanne et Sion et est invité à plusieurs reprises comme membre de jury aux concours internationaux de quatuor.