Jeudi 21 novembre 2024 à 20h

À partir de CHF 15.-

Billets disponibles en ligne ou sur place le jour du concert

Le jour anniversaire de la disparition de Frank Martin, un double hommage au compositeur et à son mentor Johann Sebastian Bach, au sein même de la Cathédrale de Genève où Frank Martin avait découvert, enfant, la musique de Bach.

PROGRAMME

J. S. BACH - Magnificat - BWV 243

FRANK MARTIN - Requiem

Durée du concert : 1h30 avec entracte

Le Requiem est une œuvre lumineuse que Frank Martin a composée au retour d’un voyage qu’il venait d’accomplir en Méditerranée. Écrit pour quatuor vocal, chœur, orgue, clavecin et un orchestre riche en percussions, il comprend les huit parties du requiem classique pour une durée globale d’un peu plus de quarante-cinq minutes, et traduit les sentiments complexes d’un compositeur qui souhaitait se réconcilier avec la mort. Il sera interprété par l’Orchestre Frank Martin et l’Ensemble Vocal de Lausanne, dirigés par Thierry Fischer.

La musique de Johann Sebastian Bach ayant fortement influencé Frank Martin tout au long de sa vie, Thierry Fischer a choisi de faire précéder le Requiem par le Magnificat de J. S. Bach, interprété par Gli Angeli Genève. Cette œuvre est peut-être la plus concise de toutes les œuvres du Cantor. Dans nul autre oratorio, dans nulle autre cantate ne se succèdent des airs et des chœurs à la fois si courts et si efficaces. C’est comme si cette prière en latin – la seule que le luthérien ait jamais mise en musique – l’invitait à tout dire encore mieux et plus vite que d’habitude…

Stephan MacLeod, qui dirigera le Magnificat, chantera également la partie de basse dans le Requiem, érigeant ainsi un lien vibrant et puissant entre ces deux univers musicaux.

À partir de CHF 15.-

Billets disponibles en ligne ou sur place le jour du concert

avec la collaboration des Concerts de la Cathédrale

Avec le soutien de:

Restez informé·e

Pour ne manquer aucune étape de l'Odyssée, inscrivez-vous! Vous recevrez toutes les infos directement sur votre courriel.

Espace presse

INFORMATIONS & ACCESSIBILITÉ

Pour toute information, et en particulier pour les personnes à mobilité réduite et accompagnantes, nous vous remercions de nous contacter à :

 accueil@odysseefrankmartin.ch ou par téléphone au 00 41 78 754 24 77

Gli Angeli Genève

violon

Gli Angeli Genève a été fondé en 2005 par Stephan MacLeod. Formation à géométrie variable et jouant sur instruments (ou copies d’instruments) d’époque, l’ensemble est composé de musiciens qui mènent des carrières dans le domaine de la musique baroque, mais qui ont la particularité de ne pas faire que de la musique ancienne. Cet éclectisme est garant de fraîcheur et d’enthousiasme. Depuis sa création, Gli Angeli Genève a été le terrain de rencontres entre des chanteurs et instrumentistes parmi les plus célèbres de la scène baroque internationale et des jeunes diplômés des Hautes Écoles de Musique de Bâle, Lyon, Lausanne et Genève. Reconnu internationalement depuis ses deux premiers disques parus en 2009 et 2010, l’ensemble donne aujourd’hui plus de quinze concerts par saison à Genève, dans le cadre de son Intégrale des Cantates de Bach, d’une série de concerts annuels au Victoria Hall, du festival annuel Haydn-Mozart créé par l’ensemble en 2021, et enfin de la Chambre des Anges, une nouvelle série de concerts inaugurée en 2022 et consacrée à la musique de chambre.

Parallèlement, il est sollicité en Suisse et à l’étranger pour y donner Bach, mais aussi Tallis, Josquin, Schein, Schütz, Johann Christoph Bach, Weckmann, Buxtehude, Rosenmüller, Haydn, Mozart, etc. C’est ainsi que ces dernières saisons, Gli Angeli Genève a été en résidence au Festival d’Utrecht et aux Thuringer Bachwochen, et s’est produit à Bâle, Zurich, Lucerne, Barcelone, Nürnberg, Bremen, Stuttgart, Bruxelles, Milan, Wroclaw, Paris, Ottawa, Vancouver, Amsterdam et La Haye. Gli Angeli Genève est un invité régulier des Festivals de Saintes, d’Utrecht, du Musikfest de Bremen et du Bach Festival de Vancouver. L’ensemble a fait ses débuts en 2019 au KKL de Lucerne, et a été invité en 2023 au Festival MA de Bruges, au Festival de Besançon et à Vézelay. A l’occasion du Festival Haydn-Mozart, Gli Angeli Genève collabore avec des chefs et des artistes invités : Michel Corboz en 2021, Kristian Bezuidenhout en 2022, Philippe Herreweghe en 2023, et Leonardo García Alarcón en 2024.

Le premier enregistrement de Gli Angeli Genève pour Claves Records, Musiques sacrées du XVIIe siècle à Wroclaw, a obtenu en 2019 le prix ICMA du meilleur disque de musique baroque vocale de l’année et La Passion selon Saint Matthieu de Johann Sebastian Bach a reçu un accueil enthousiaste, public comme critique, en Suisse et dans le monde. La discographie de l’ensemble comporte aussi une Messe en si de Bach, nominée aux ICMA 2022, les Cantates pour Basse de Bach, et les rares Symphonies Concertantes d’Antoine Reicha, avec comme solistes Christophe Coin, Davit Melkonyan, Chouchane Siranossian et Alexis Kossenko. Parus en octobre 2022, les Concertos pour flûte et orchestre de Mozart, avec Alexis Kossenko (flûte) et Valeria Kafelnikov (harpe) ont été nominés aux ICMA 2023 dans la catégorie « Concerto ». La Passion selon Saint Jean de Johann Sebastian Bach parue en avril 2023 ainsi que Malheur me bat de Josquin Desprez, paru chez Aparté en septembre 2023, ont déjà fait l’objet de beaux éloges de la part de la presse et du public.

 

Gli Angeli Genève est au bénéfice d’une convention de soutien régionale avec la Ville de Genève, avec la République et Canton de Genève et avec le Théâtre du Crochetan.

Stephan MacLeod

direction

Stephan MacLeod est né à Genève et a étudié le chant dans sa ville natale, à Cologne puis à Lausanne. Sa carrière de concertiste a commencé pendant ses études en Allemagne par une fructueuse collaboration avec Reinhard Goebel et Musica Antiqua Köln. Depuis, il a chanté et chante régulièrement avec des chefs tels que Leonhardt, Herreweghe, Savall, Suzuki, Kuijken, Corboz, Brüggen, Kossenko, Pierlot, Luks, Mortensen, Harding, Junghänel, Rademann, Pichon, Van Immerseel, Coin, Rilling, Van Nevel et Bernius. Il est fondateur et chef de l’Ensemble Gli Angeli Genève qui donne une trentaine de concerts chaque année dans le monde entier, et il est régulièrement invité à diriger d’autres ensembles (OSR, Philharmonie Zuidnerderland, Nederlandse Bachvereniging, etc.). Plus de 100 CD, dont de nombreux primés par la critique, documentent son travail. Il a été professeur de chant à la Haute Ecole de Musique de Lausanne de 2013 à 2023 et l’est depuis septembre dernier à la Haute Ecole de Musique de Genève.

Hana Blažíková

soprano

Née à Prague, Hana se forme au Conservatoire de Prague dans la classe de Jiří Kotouč, avant de poursuivre ses études avec Poppy Holden, Peter Kooij, Monika Mauch et Howard Crook. Aujourd’hui, elle est reconnue comme une grande spécialiste de l’interprétation de la musique baroque, renaissance et médiévale. Elle se produit avec des ensembles et des orchestres du monde entier, notamment Collegium Vocale Gent, Bach Collegium Japan, Sette Voci, Amsterdam Baroque Orchestra, Arpeggiata, Gli Angeli Genève, La Fenice, Nederlandse Bachvereniging, Tafelmusik, Collegium 1704, Collegium Marianum, Musica Florea, L’Armonia Sonora, parmi d’autres. Elle collabore régulièrement avec le corniste de renommée mondiale Bruce Dickey, avec qui elle a enregistré le disque “Breathtaking” dont le programme continue de tourner dans le monde entier. Hana apparaît sur plus de trente CD, dont la célèbre série de cantates de Bach avec le Bach Collegium Japan. Elle joue également de la harpe gothique et romane et présente des concerts dans lesquels elle s’accompagne sur cet instrument.

Aleksandra Lewandowska

soprano

Est née en Pologne où elle a étudié le violon et le piano avant de se tourner vers le chant qu’elle a étudié avec Wojtek Drabowicz à Poznan puis au Conservatoire de Weimar. Elle a suivi les masterclasses d’Evelyn Tubb ou de Barbara Schlick et fait ses débuts à l’opéra de Poznan dans Aurora de E.T.A Hoffmann. 

Aleksandra est active dans le monde de l’oratorio, chante sous la direction de Herreweghe, van Veldhoven, MacLeod, Corboz, Duxbury, Luks, Reuss, Antonini, Sempé, Parrott, Weimann, Spering, Neumann ou Fischer, et travaille fréquemment avec Gli Angeli Genève, Collegium Vocale Gent, Collegium 1704, Arte dei Suonatori, l’Orchestre de la Radio Polonaise, Orchestre Baroque de Wrocław

Elle s’est déjà produite dans nombre de festivals européens et internationaux comme Musikfest Bremen, Bachwoche Stuttgart, Festival de Saintes, Oude Muziek Utrecht, Thüringer Bachwochen, Lumine Voice Festival of Lofoten, Vratislavia Cantans, Chopin and his Europe ou Early Music Vancouver.

Alex Potter

alto

Loué par le Times pour son “timbre éthéré et sa belle maîtrise”, Alex Potter est l’un des principaux contre-ténors de la scène musicale européenne. Il a eu la chance d’avoir une mère qui chantait pour lui lorsqu’il était enfant et un père qui lui achetait des livres d’histoire, ce qui l’a naturellement amené à chanter de la musique ancienne. Outre le chant, il aime cuisiner, être en plein air et tout ce qui a trait à l’histoire. Il vit dans la Lüneburger Heide et est le père embarrassant de deux filles adolescentes.

Valerio Contaldo

ténor

Valerio Contaldo a étudié le chant auprès de Gary Magby à Lausanne. Il est finaliste du concours Bach de Leipzig en 2008 et sa carrière de soliste ne cesse de se développer depuis lors.

Très éclectique, son répertoire d’oratorio comprend les plus importantes pages de musique sacrée. Il s’est produit en concert notamment au Carnegie Hall de New York, au Musikverein de Vienne, aux Festivals de Beaune, Ambronay, à la Mozartwoche de Salzbourg, aux Folles Journées de Nantes, Bilbao, Varsovie et Tokyo et à l’opéra, sur les scènes de l’Opéra de Paris, du Théâtre des Champs Elysées, du Teatro La Fenice de Venise, ainsi qu’aux Festivals d’Edimbourg et d’Aix-en-Provence.

Il est dans le monde l’un des interprètes phares du rôle-titre de L’Orfeo de Monteverdi, qu’il a chanté à Barcelone, Adelaide, Shanghai et Pékin, ainsi qu’à Bruxelles, Rotterdam, Cologne, Strasbourg, au Festival de Saint-Denis, et en tournée en Amérique du Sud. L’enregistrement de cette œuvre en compagnie de Cappella Mediterranea (Alarcón), paru chez Alpha en 2021, a été reçu avec enthousiasme par la critique (Choc Classica, Diamant Opéra Magazine, etc.).

Il chante au concert et au disque sous la direction de chefs comme Corboz, Garrido, Garcia Alarcón, Alessandrini, Bernardini, Minkowski ou Pierlot.

Stephan MacLeod

basse

Stephan MacLeod est né à Genève et a étudié le chant dans sa ville natale, à Cologne puis à Lausanne. Sa carrière de concertiste a commencé pendant ses études en Allemagne par une fructueuse collaboration avec Reinhard Goebel et Musica Antiqua Köln. Depuis, il a chanté et chante régulièrement avec des chefs tels que Leonhardt, Herreweghe, Savall, Suzuki, Kuijken, Corboz, Brüggen, Kossenko, Pierlot, Luks, Mortensen, Harding, Junghänel, Rademann, Pichon, Van Immerseel, Coin, Rilling, Van Nevel et Bernius. Il est fondateur et chef de l’Ensemble Gli Angeli Genève qui donne une trentaine de concerts chaque année dans le monde entier, et il est régulièrement invité à diriger d’autres ensembles (OSR, Philharmonie Zuidnerderland, Nederlandse Bachvereniging, etc.). Plus de 100 CD, dont de nombreux primés par la critique, documentent son travail. Il a été professeur de chant à la Haute Ecole de Musique de Lausanne de 2013 à 2023 et l’est depuis septembre dernier à la Haute Ecole de Musique de Genève.

Ensemble Vocal de Lausanne

violon

L’Ensemble Vocal de Lausanne (EVL), a été fondé en 1961 par Michel Corboz qui l’a dirigé avec succès pendant plus de cinquante ans. Ensemble vocal professionnel d’excellence, l’EVL rivalise avec les meilleures formations sur la scène nationale et internationale tout en ayant un fort ancrage en Suisse. Artistiquement, il se constitue en un choeur de chambre à géométrie variable, composé de professionnel·les auquel·les viennent s’adjoindre, selon les oeuvres, de jeunes artistes en formation. Son répertoire s’étend du XVIe au XXIe siècle, avec une emphase sur la musique française, les compositeur·trices suisses et la création.

Aujourd’hui, il est placé sous la direction de Pierre-Fabien Roubaty, directeur artistique et musical, et de Daniel Reuss, chef invité principal. Ces dernières années, l’EVL a notamment chanté sous la baguette de chefs mondialement reconnus comme Raphaël Pichon, Leonardo Garcìa Alarcón, Jonathan Nott, Arie van Beek ou encore Marc Kissóczy.

Le rayonnement de l’EVL dépasse largement les frontières avec des sollicitations sur les scènes internationales. Ces dix dernières années, il a participé à de nombreux festivals prestigieux tels que La Folle Journée de Nantes, La Roque d’Anthéron, le Festival de Pâques (Aix-en-Provence), à la Chapelle Royale de Versailles ou dans le cadre du Gstaad Menuhin Festival. Par ailleurs, l’EVL collabore régulièrement avec des orchestres suisses et internationaux renommés.

L’abondante discographie de l’EVL lui confère une aura internationale. Il a reçu le Grand Prix du disque de l’Académie Charles Cros avec l’enregistrement des Vêpres de Monteverdi. Une trentaine d’autres albums ont été primés, parmi lesquels les trois fameux Requiem de Mozart (Choc du Monde de la Musique, 1999), de Fauré (Choc de l’année 2007 du Monde de la Musique) et de Gounod (Choc de Classica 2011). Son dernier opus, Le Roi David d’Arthur Honegger (version 1921) est sorti en 2017. 

En 2023, l’EVL et l’OCL ont enregistré le Requiem de Mozart sous la direction de John Nelson. Il représente le 116e disque de l’EVL.

Pierre-Fabien Roubaty

orchestration

Né en 1984, Pierre-Fabien Roubaty entame son apprentissage musical en étudiant le piano au Conservatoire de Fribourg tout en découvrant le monde du chant à la maîtrise de Villars-sur-Glâne. En 2006, il se lance dans la direction chorale en fondant le chœur Arsis, qu’il dirige toujours avec passion. À la tête de cet ensemble principalement dédié à la musique des XVIIIème et XIXème siècles, il s’illustre dans l’interprétation des grandes œuvres du répertoire d’oratorio, couronné par la victoire au Concours Choral de Fribourg en 2011.

Pierre-Fabien Roubaty a eu le privilège d’apprendre auprès de maîtres de renom pendant ses études à la Haute Ecole de Musique de Lausanne, notamment Marc Pantillon, Todd Camburn et Anthony di Giantomasso. Il a ensuite poursuivi ses études en direction d’orchestre à la Hochschule der Künste de Berne, bénéficiant des enseignements précieux de Florian Ziemen et Ralf Weikert. 

Comme chef de choeur ou répétiteur, il a préparé des chœurs et des solistes pour de nombreuses productions d’opéra et d’oratorio et rencontre à ces occasions de nombreux musiciens de renom, tels que Michel Corboz, Jean-Claude Malgoire, Raphaël Pichon, Marc Minkovski, Daniel Reuss, Christa Ludwig ou encore Ramón Vargas. 

En septembre 2019, Pierre-Fabien Roubaty a été nommé directeur artistique et musical de l’Ensemble Vocal de Lausanne. Sous sa direction, l’ensemble a porté à la scène des projets exceptionnels, notamment les commémorations des 100 ans du Roi David d’Arthur Honegger, la création de l’oratorio Splendor de Théo Flury, et des prestigieuses performances dans le cadre de la Folle Journée de Nantes. Il a également dirigé l’ensemble lors de sa participation au Festival Via aeterna au Mont-St-Michel, à l’occasion du millénaire de cet emblématique site.

En 2024, Pierre-Fabien Roubaty aura l’honneur d’être le chef invité à la fois de l’Apollo Chorus de Chicago et du chœur de la fondation OSESP de São Paulo.

LES MUSICIENS DE L’ORCHESTRE FRANK MARTIN

VIOLONS I
Clémence De Forceville
Roman Filipov
Lissy Abreu Ruiz
Maria Jurca
Julien Lapeyre
Ombeline Long
Vasilisa Neliubina
Elise Persiaux
Amandine Pierson
Katia Trabé
Adalberto Vital Neto

VIOLONS II
Claire Dassesse
Madoka Sakitsu
Maxime Alliot Barbier
Juliette Carlon
António Francisco Ferreira
Antoine Guiller
Paloma Martin
Merry Mechling
Florence Von Burg
Carole Zanchi Lehmann

ALTOS
Elise Vaschalde
Natanael Ferreira Dos Santos
Ana La Salete Ferreira Vaz
Juliette Kowalski
Anne Malherbet
Denis Martin
Jean-Philippe Morel
Dor Sperber

VIOLONCELLES
Joël Marosi
Noé Natorp
Alain Doury
Anna Minten
Kamil Mukhametdinov
Francisca Santos Luís Parente

CONTREBASSES
Ivy Wong
Rémi Magnan
Gabriele Arborio
Claudio Gomes

FLÛTES
Alberto Acuna 
Bastien Ferraris
Jona Venturi

HAUTBOIS
Clarisse Moreau
Olivier Thomas

CLARINETTE
Vitor Fernandes
Nuno Baptista
Guillaume Le Corre

BASSON
Elfie Bonnardel
Carla Rouaud
Joana  Barbosa

CORS
Clément Charpentier-Leroy
Agnès Chopin
Johan Kulcsar
Simon Kandel

TROMPETTES
Simon Pellaux
Charles-Edouard Thuillier

TROMBONES
Alexandre Mastrangelo
Elise Jacquemettaz
Ross Butcher

TUBA
Igor Martinez

TIMBALES
Arthur Bonzon

PERCUSSIONS
Marion Frétigny
Mathis Pellaux
Jean-Baptiste Solano
Jérémie Cresta
Charles De Ceuninck

HARPE
Laudine Dard

PIANOS
Olga Kerevel
Johann Vacher

CELESTA
Johann Vacher

Louise Foor

soprano

Louise Foor, soprano belge, se produira sur les scènes de la Bayerische Staatsoper à Munich, de La Monnaie à Bruxelles et de l’Opéra de Metz lors de la prochaine saison. Ses débuts récents dans le rôle de Leila dans “Les pêcheurs de perles” de G. Bizet à Bordeaux ont reçu d’excellentes critiques. La saison dernière, elle a également fait ses débuts dans des lieux tels que le Théâtre Royal de la Monnaie/De Munt, le Théâtre du Capitole à Toulouse, le Grand Théâtre à Luxembourg et le Grand Théâtre à Genève.

En 2020, Louise a fait ses débuts à l’Opéra de Liège et a rejoint les “MM Laureates” de La Monnaie/De Munt à Bruxelles. Elle est également devenue artiste en résidence à la Chapelle Musicale Reine Elisabeth à Waterloo. En septembre 2020, elle a remporté le premier prix au concours international “Virgilijus Noreika” à Vilnius (Lituanie).

En 2017, Louise a obtenu son diplôme de bachelier en chant à l’IMEP École de Musique (Belgique). La même année, elle a remporté le prix du “meilleur jeune” au concours international “Hariclea Darclée” en Roumanie. En 2017, elle est également devenue étudiante à la HfM Hanns Eisler Berlin dans la classe d’Anna Samuil. En 2018, elle a participé à d’autres concours internationaux en Allemagne (Immling), en Autriche (Graz) et en Italie (Portofino), où elle a remporté de nombreux prix.

Gerhild Romberger

mezzo

Gerhild Romberger est née dans l’Emsland. Après des études de musique pour les écoles à l’Académie de musique de Detmold, elle a étudié avec Mitsuko Shirai et Hartmut Höll.

En tant que chanteuse de concert passionnée, son répertoire extrêmement vaste englobe toutes les grandes parties de contralto et de mezzo-soprano dans le répertoire oratorio et de concert, allant de la période baroque aux périodes classique et romantique jusqu’à la musique du XXe siècle.

Des étapes significatives dans la carrière de Gerhild Romberger ces dernières années ont été des concerts avec Manfred Honeck, l’Orchestre philharmonique de Berlin sous la direction de Gustavo Dudamel, avec l’Orchestre philharmonique de Los Angeles sous la direction de Herbert Blomstedt et avec le Gewandhausorchester de Leipzig sous la direction de Riccardo Chailly. De plus, elle s’est produite avec les Orchestres symphoniques de Vienne et de Bamberg sous la direction de Daniel Harding ou à La Scala sous la direction de Franz Welser-Möst.

Les moments forts de la saison actuelle incluent une tournée de concerts avec l’Orchestre philharmonique de Vienne et la 9e symphonie de Beethoven sous la direction d’Andris Nelsons, ainsi que la 3e symphonie de Mahler avec le Concertgebouworkest à Amsterdam. En outre, on peut l’entendre avec les Kindertotenlieder de Mahler et l’Orchestre du Festival de Budapest et avec le Paradies und Peri de Schumann à l’Elbphilharmonie de Hambourg.

Julien Henric

ténor

D’origine lyonnaise, Julien Henric étudie le théâtre et le chant lyrique dans sa ville natale. En 2018, il est nommé révélation lyrique de l’ADAMI et remporte trois prix au Concours Jeunes Espoirs Raymond Duffaut. Continuant sur cette lancée, il remporte le 2ème prix et le prix de la mélodie au Concours International des Symphonies d’Automne de Mâcon l’année suivante. Il est diplômé du CNSMDL en 2020 et intègre aussitôt le Jeune Ensemble du Grand Théâtre de Genève pour les saisons 20-21 et 21-22, deux premières saisons marquées par de grandes rencontres artistiques. Enfin, il est également lauréat du 1er Prix Mélodie française et du 3ème Prix Opéra du Concours International de Marmande en 2022.

Julien Henric s’est notamment produit au Festival International d’Art Lyrique d’Aix-en-Provence ainsi qu’aux philharmonies de Cologne et d’Hambourg dans Norma (Flavio) ; à l’Opéra National de Paris dans Hamlet (Marcellus) ; à l’Auditorium National de Musique de Madrid dans Faust et Hélène (Faust) ; au Théâtre des Champs-Élysées ; à l’Opéra de Rouen dans Rigoletto (Borsa) et dans Roméo et Juliette (Tybalt) ; au Festival d’Été des Nuits Lyriques de Marmande dans La Traviata (Alfredo) ; ou encore au Gran Teatre del Liceu de Barcelone, à l’Opéra National de Bordeaux, à l’Opéra Royal de Versailles et au Festival de Ravenna dans Don Giovanni (Don Ottavio) et Cosi Fan Tutte (Ferrando).

Au fil des années, il a l’opportunité de travailler avec des metteurs et metteuses en scène tels que Calixto Bieito, Mariame Clément, Ulrich Rasche, Daniel Kramer ou encore Krzysztof Warlikowski. Il croise également la route de grands chefs comme Marc Minkowski, Stefano Montanari, Antonino Fogliani, Riccardo Minasi ou encore Pierre Dumoussaud.

La saison 2023-2024 de Julien Henric est marquée par ses nombreux débuts : au Festival de Bergame dans Lucie di Lammermoor (Arthur Bucklaw), à l’Opéra d’Avignon dans La Flûte Enchantée (Tamino), à l’Opéra National du Rhin dans Guercoeur (Heurtal), à l’Olympia-City of Athens Music Theatre « Maria Callas » pour Pénélope (Ulysse), à l’Opéra de Saint-Etienne pour la 9ème Symphonie de Beethoven ainsi qu’à l’Opéra Orchestre National de Montpellier pour un concert gala Hommage à Maria Callas, mais également au Festival d’Auvers-sur-Oise dans la Petite Messe Solenelle de Rossini. Il est également de retour à l’Opéra National de Paris dans The Exterminating Angel (Lucas), ainsi qu’au Grand Théâtre de Genève dans Don Carlos (Le Comte de Lerme/Un Hérault) et dans Anna Bolena (Sir Hervey).

Stephan MacLeod

baryton-basse

Stephan MacLeod est né à Genève et a étudié le chant dans sa ville natale, à Cologne puis à Lausanne. Sa carrière de concertiste a commencé pendant ses études en Allemagne par une fructueuse collaboration avec Reinhard Goebel et Musica Antiqua Köln. Depuis, il a chanté et chante régulièrement avec des chefs tels que Leonhardt, Herreweghe, Savall, Suzuki, Kuijken, Corboz, Brüggen, Kossenko, Pierlot, Luks, Mortensen, Harding, Junghänel, Rademann, Pichon, Van Immerseel, Coin, Rilling, Van Nevel et Bernius. Il est fondateur et chef de l’Ensemble Gli Angeli Genève qui donne une trentaine de concerts chaque année dans le monde entier, et il est régulièrement invité à diriger d’autres ensembles (OSR, Philharmonie Zuidnerderland, Nederlandse Bachvereniging, etc.). Plus de 100 CD, dont de nombreux primés par la critique, documentent son travail. Il a été professeur de chant à la Haute Ecole de Musique de Lausanne de 2013 à 2023 et l’est depuis septembre dernier à la Haute Ecole de Musique de Genève.

Vincent Thévenaz

orgue

Nourri d’une formation complète (orgue, piano, improvisation classique et jazz, musicologie, théorie musicale, direction, chant, lettres françaises et russes), Vincent Thévenaz est professeur d’orgue et d’improvisation à la Haute Ecole de Musique de Genève, organiste titulaire et carillonneur de la Cathédrale St-Pierre de Genève. Régulièrement invité pour des concerts, des jurys de concours ou des masterclasses dans de nombreux pays d’Europe, d’Asie et des deux Amériques, il repousse les limites des styles et de l’instrument pour vivifier le monde de l’orgue. Il mêle volontiers l’orgue à différentes combinaisons d’instruments, et pratique également le carillon, l’orgue de cinéma et d’autres instruments à clavier. Il mène une intense activité autour de l’improvisation et s’est fait connaître comme arrangeur pour différentes formations. Spécialiste reconnu de l’harmonium, il possède une collection d’instruments historiques et les joue tant en récital qu’en ensemble. Il a donné en concert l’intégrale de l’œuvre d’orgue de Bach et Mendelssohn. Plusieurs disques immortalisent son jeu, seul, avec saxophone, violon ou ensemble. Il collabore avec de nombreux orchestres et chefs (OSR, OCL, Ensemble Scharoun de la Philharmonie de Berlin, Capella Mediterranea, Contrechamps, Ensemble Vocal de Lausanne, Garcia Alarcon, Holliger, Corboz, Pappano, etc.). Il a fondé en 2005 l’Orchestre Buissonnier, ensemble de jeunes musiciens, qu’il dirige régulièrement.
www.thevenaz.org

Eklekto

Eklekto est un collectif de percussion contemporaine fondé en 1974 à Genève. Avec un instrumentarium en permanente évolution de plus de mille pièces, Eklekto développe des projets qui contribuent à façonner le paysage musical actuel et travaille en étroite collaboration avec des compositeurs et des artistes autour de la recherche sonore sous toutes ses formes. Eklekto a créé plus de 100 nouvelles œuvres et se produit dans les salles et festivals du monde entier.

www.eklekto.ch